Home | Site map | Help FR | DE | NL | EN rss
News Diary Guide
blind print
Home Administration Communication Déclaration de politique générale

Déclaration de politique générale

Déclaration de Politique Générale 2013-2018

Le Déclaration de Politique Générale définit les objectifs et les priorités de la majorité pour les six prochaines années.

L'alliance Alternative – Entente Communale– PS+ issue des élections du 14 octobre 2012 est déterminée à mettre tout en œuvre pour assurer le bien-être des habitants de la commune de Malmedy dans les meilleures conditions possibles.

Nous désirons que la commune de Malmedy, sa ville, ses villages et hameaux, rentrent de plein pied dans le 21èmesiècle. Forte de ses traditions, de son histoire riche et mouvementée, de ses habitants volontaires, nous voulons que la commune de Malmedy puisse offrir une qualité de vie à tous ses habitants, à chaque étape de leur vie.

Malmedy a besoin de continuer sa modernisation, d’évoluer dans un monde en transition et d’une vision pour son développement. Demain, la commune devra faire plus avec moins de moyens et être proactive. Il est essentiel de pouvoir améliorer notre politique de ressources humaines, de mettre en place des outils de gestion rigoureux, d’établir une politique systématique de recherches de subsides. Il faudra offrir un environnement accueillant et adapté aux habitants de la commune, aux entrepreneurs et aux touristes.

Ainsi, la commune de Malmedy pourra progressivement présenter une image de marque forte, indispensable pour son développement dans le contexte d’une économie de plus en plus globalisée.

En plus de continuer à maintenir la sécurité des personnes et des biens ainsi que des finances saines sans augmentation de la fiscalité, nos actions se baseront sur trois axes importants au cours des six prochaines années :

- le renforcement de la cohésion sociale,

- le développement durable,

- l’innovation technologique.

Dans tous les domaines de compétences abordés par le Conseil communal, nous nous efforcerons de renforcer la cohésion sociale, et d’axer notre politique sur le développement durable et l’innovation technologique.

La cohésion sociale constituera la pierre angulaire de tous les chantiers et projets de la commune tout au long de la présente mandature ; les valeurs liées au respect de chacun et de l’environnement, à la transparence, à l’éthique, à la solidarité et à la participation citoyenne seront des valeurs guides dans toutes nos démarches.

L’objectif du développement durable à savoir, un développement économique centré sur le citoyen et respectueux de l’environnement sera pris en compte dans les projets de notre commune qui se veut être ouverte sur le monde.

Enfin, l’utilisation et la promotion des nouvelles technologies permettra à la commune de Malmedy de s’inscrire durablement dans le 21ème siècle que ce soit au niveau de la création de petites et moyennes entreprises, du soutien au monde associatif via des réseaux sociaux intelligents, de la formation, de l’éducation, de la participation citoyenne, de la gestion des services publics, etc.

I. La sécurité

La sécurité est un droit auquel chacun d’entre nous aspire. Assurer la sécurité de la population est un devoir pour les autorités communales et ses services.

La première étape est de veiller à désigner un nouveau chef de zone de police afin de remplacer celui parti en juin dernier. Dès cette désignation effectuée, le conseil et le collège de police pourront s’atteler à faire évoluer la zone pour l’aider dans ses missions de sécurité dans un contexte budgétaire à maitriser.

Prévention – Répression - Suivi sont les maitre mots de la politique de sécurité.

De nombreux acteurs locaux participent quotidiennement à des actions de prévention : enseignants, éducateurs, intervenants sociaux, milieu médical, services sociaux, pompiers, policiers de quartier... Leur travail les amène à détecter de nombreuses situations difficiles et à prévenir toutes sortes de faits délictueux. L’immense travail entrepris tous les jours par toutes ces équipes de professionnels doit être souligné et encouragé.

La coordination de leurs actions est essentielle. Nous voulons soutenir ou créer les initiatives de concertation ou de partenariat des acteurs de terrain concernés par la prévention en matière de sécurité.

Une police plus présente dans les quartiers.

La présence policière dans les quartiers est une préoccupation importante pour de très nombreux citoyens. Nous voulons :

- dégager les policiers de leurs tâches administratives pour leur permettre d’être présents en ville et dans les villages ;

- porter une attention particulière aux violences commises aux abords des établissements scolaires (racket, agressions, vols, violences morales, harcèlement...) ;

- appliquer la tolérance zéro aux incivilités (dépôts clandestins, jets de détritus, déjections canines, non-entretien de parcelles ou des trottoirs, …) ;

- mise en place d’un numéro unique pour signaler les détériorations aux domaines publics et les dépôts clandestins.

Une évaluation sera menée sur l’utilisation des caméras de surveillance installées à certains endroits du centre-ville. Le résultat de cette évaluation aidera le collège et le conseil à déterminer la politique à mener concernant cet outil et le comblement des éventuels chainons manquants dans la couverture actuelle.

Des routes plus sûres.

Nous voulons diminuer ce nombre de drames et de familles brisées par les accidents de la route et nous inscrire de manière volontariste dans la campagne Go for Zero (zéro tué sur la route).

Les autorités communales prendront les dispositions pour :

- animer le service d’aides aux jeunes conducteurs par la prime pour le stage de conduite défensive ;

- organiser une année sur deux la grande journée de la sécurité routière à Malmedy Expo ;

- améliorer la qualité de notre réseau routier en concertation avec le SPW (ex - MET) et d’aménager les points dangereux sur le réseau de la commune ;

- éclairer les passages pour piétons les plus fréquentés ;

- continuer à installer les radars préventifs dans toute la commune et si nécessaire, en fonction des excès constatés, acquérir un radar répressif ;

Des pompiers et des services de secours dotés de moyens adéquats.

Les services fédéraux de sécurité civile, dont les pompiers, sont en pleine réforme. Des zones de secours ont été établies et les pompiers devront, à l’instar de ce qui s’est fait pour la police, collaborer avec d’autres services d’incendie (Waimes, Stavelot, …) au travers d’une zone de secours.

Pour le service d’incendie, nous voulons :

- Permettre une bonne intégration des services d’incendie dans la future zone de secours ;

- prévoir des moyens suffisants, en personnel et en matériel pour permettre aux pompiers d’assurer leurs missions de sécurité et de prévention ;

- dispenser des formations permanentes au personnel afin de s’adapter sans cesse aux nouvelles techniques.

II. L’environnement, l’agriculture et les forêts

Notre qualité de vie est intimement liée à la qualité de notre environnement. La commune est le premier niveau d’action pour améliorer notre cadre de vie.

Afin de s’inscrire dans la voie du développement durable, il est essentiel que les habitants soient de véritables partenaires de la conservation et de la mise en valeur de notre patrimoine naturel.

Pour améliorer notre cadre de vie, nous désirons :

associer les habitants à l'élaboration de projets qui touchent leur environnement proche ;favoriser la biodiversité, notamment via les plantations mellifères, pelouses fleuries, etc. ;sensibiliser les citoyens à l'éco-consommation, faire connaître les alternatives à l'usage des pesticides ;appuyer l’aménagement et le fonctionnement des potagers et composts collectifs ;renforcer le principe du pollueur – payeur dans le domaine de la gestion des déchets, notamment par des actions de vérification de la contenance des sacs ainsi que par l’augmentation de la sensibilisation des citoyens au tri et au compost.

Nous avons la chance de vivre dans une commune qui profite d’une agriculture de qualité.

Pour soutenir son développement, nous voulons :

susciter des rencontres entre agriculteurs, citoyens et consommateurs : mettre en place une table ronde agriculteurs / habitants, visite de fermes par les écoles ; informer la population sur les droits et contraintes des agriculteurs ;soutenir les productions agricoles et alimentaires locales ainsi que leur commercialisation, intégrer ces produits dans les repas servis dans les écoles et les maisons de repos.

L’objectif principal poursuivi est d’assurer à la Commune de Malmedy par l’exploitation de ses forêts, un revenu important et récurrent.

Sur la base d’un nouveau parcellaire réactualisé des forêts, leur exploitation tiendra compte de leurs usages multiples :

- économiques (production de bois et chasse) ;

- écologiques (protection des sols et de l'eau, conservation de la forêt, circulaire biodiversité, habitats Natura 2000, Life) ;

- sociaux (tourisme et chasse).

La gestion de la forêt communale de Malmedy poursuivra le principe de l’utilité maximale pour la société.

A l’avenir, il sera important de permettre une bonne cohabitation des différents utilisateurs de la forêt.

III. Le logement

A ce jour, un nombre croissant de ménages est contraint de consacrer une part de plus en plus large de ses revenus pour se loger. En cause : les prix croissants de l’énergie, l’évolution de la composition des familles, la paupérisation d’une partie de la population mais aussi la hausse des loyers et des prix des appartements ou des maisons.

Nous voulons agir sur cette situation pour assurer un logement de qualité et accessible aux familles, isolés, familles séparées, jeunes couples, personnes retraitées, …

Pour ce faire, nous voulons :

- promouvoir les activités de l’Agence Immobilière Sociale (AIS). Cette agence accompagne les propriétaires dans la rénovation des logements inoccupés et se charge ensuite de la location des immeubles en assurant la continuité du paiement des loyers aux propriétaires ;

- centraliser en un lieu unique (Guichet du Logement) les informations relatives aux logements publics ou mis en gestion par un service public (Ex. : AIS), les informations relatives aux primes sur le logement, aux aides et primes à l’isolation, aux possibilités de réductions des consommations domestiques d’énergie, aux possibilités de réduction du précompte immobilier … ;

- sensibiliser le futur Conseil d’administration du Foyer Malmédien à l’isolation de son parc de bâtiments pour rendre les logements moins énergivores et donc moins coûteux pour leurs locataires ;

- maintenir le nombre de logements sociaux ;

- favoriser l’accès à la propriété, en particulier pour les jeunes, par une information active sur les prêts sociaux et les diverses mesures en leur faveur ;

- appliquer la fiscalité sur les immeubles insalubres ou restés longtemps inoccupés ;

- favoriser les initiatives d’habitats groupés (notamment pour les aînés) ou intergénérationnels (studio jeune chez un aîné), .. et favoriser les logements dotés d’équipements collectifs (buanderie, garage, ...) et d’espaces collectifs d’aires de jeux ;

- favoriser la mixité sociale.

IV. La cohésion sociale

De plus en plus de personnes ressentent une certaine solitude au sein de notre société. Les contacts sociaux d’antan ont fait place à un individualisme grandissant. La société évolue, les parcours de vie sont devenus variés et complexes, de nouveaux habitants se sont installés dans la commune, l’espérance de vie augmente ainsi que la proportion de personnes âgées dans la population. Nous veillerons à préserver la cohésion sociale, accroître la solidarité entre les citoyens et permettre à chaque habitant quel que soit son âge, sa situation professionnelle, de famille ou son origine, de pouvoir vivre dans une commune où il fait bon vivre. Nous soutiendrons les associations de jeunesse et de seniors, les projets locaux associant jeunes et personnes âgées et les projets lancés par les comités de quartiers ou de villages.

Afin d’organiser cette cohésion sociale au sein de notre commune, nous voulons :

- mettre à disposition de la maison de jeunes des locaux accueillants dans un environnement aménagé et bien renseigné ;

- informer les associations sur les accès aux subsides. Une rencontre annuelle regroupant les associations sera organisée par la commune afin de renforcer les liens entre les personnes et de permettre à chacun de se faire connaître ;

- développer une culture du lien social et de la solidarité par la promotion de services d’échanges locaux (SEL) incluant les communes comme partenaires ;

- dégager des budgets participatifs pour soutenir des initiatives proposées par des comités de quartiers ou des projets développés conjointement par des jeunes et personnes âgées, gérés de façon autonome ;

- mettre un espace adéquat à disposition de " La Marmaille " ;

- organiser une réunion annuelle des nouveaux habitants de la commune en vue de favoriser leur intégration au niveau local ;

- organiser, animer les différentes commissions communales consultatives (aînés, jeunesse, personnes handicapées, etc..).

V. La culture

La commune de Malmedy peut compter sur une magnifique bibliothèque, sur l’Académie de Musique, sur de nombreuses sociétés musicales et théâtrales, sur des chorales, sur des associations, sur des groupes artistiques et folkloriques. La culture et le patrimoine contribuent fortement au sentiment d’appartenance, d’identité à sa commune et à sa cohésion sociale.

Afin de favoriser cette situation, nous voulons :

- accroître les activités culturelles dans les villages de la commune ;

- soutenir le maintien d’une salle de cinéma dans la commune ;

- faciliter le développement de projets associant l’enseignement et les opérateurs culturels locaux ;

- encadrer l’organisation du Carnaval.

VI. La santé

Le développement et le maintien de la Clinque Reine Astrid comme hôpital de proximité est un enjeu essentiel mais il n’est pas le seul. Les autorités devront également relever d’autres défis tels que l’accompagnement du vieillissement de la population, la pénurie de prestataires de services (médecins, infirmiers, …) ou encore la saturation des maisons de repos.

Face à ces nouveaux défis, nous voulons :

· établir un Plan stratégique pour la Clinique Reine Astrid (CRA) afin de lui donner une vision d’avenir et de continuer sa modernisation ;

· soutenir la création d’une maison de la santé qui regrouperait dans un même endroit une équipe pluridisciplinaire pour dispenser de soins de santé de façon continue. Cette maison travaillerait avec les professionnels de la santé actuels. Cette dynamique pourrait à l’avenir attirer de nouveaux professionnels de la santé à Malmedy et assurer une offre médicale suffisante à la population ;

· optimaliser la couverture des services de secours (PIT, ambulances, SMUR, transport médico-sanitaire, …) afin d’assurer à chaque citoyen la possibilité d’être secouru dans les meilleurs délais avec les moyens les plus appropriés ;

· soutenir la création de résidences-services permettant d’offrir un hébergement particulier, adapté aux personnes âgées disposant encore d’une certaine autonomie ;

· renforcer les offres de soins et de service de proximité telles que aides familiales, aides ménagères, gardes malades, aides-soignantes, livraison de repas à domicile, etc.

VII. Le sport

La communauté sportive de Malmedy est très dynamique. De nombreux clubs dans beaucoup de disciplines sont actifs et proactifs que ce soit en ville ou dans les villages.

Nous voulons encourager la pratique sportive à tout âge dans une optique de sport pour tous, de sport santé, de sport découvertes, de sport amitiés ou de sport en famille.

Au cours des six prochaines années, nous voulons :

- défendre les dossiers de subsidiation pour l’implantation sur la commune d’un terrain synthétique de football idéalement à disposition des trois clubs de la commune, pour rénover les installations d’athlétisme et le matériel du club de gym, pour agrandir les installations de tennis ;

- structurer et diffuser l’information sur les subsides aux clubs et aux familles en droit d’en bénéficier ;

- promouvoir la cérémonie du Mérite sportif, temps fort de la saison sportive de la commune ;

- intensifier les collaborations avec le service des Sports de la Province de Liège.

VIII. Les travaux

En plus des travaux ordinaires d’entretien du patrimoine, des voiries, des espaces publics, un certain nombre de travaux extraordinaires sont prévus pour la législature.

Après la finalisation du quartier Cavens, le dossier du Châtelet sera mis en œuvre.

L’Hôtel de Ville, la Villa Lang et la Villa Steisel seront aménagés afin d’optimiser l’accueil à la population et permettre de reloger d’autres services.

La Rue Steinbach et la Chemin-Rue, jonctions entre d’une part le Châtelet et la Place de Rome et d’autre part, la Place Albert, seront rénovées dans le but de finaliser la revitalisation du Centre-Ville.

Nous procèderons à la réfection de la traversée de Hédomont et d’Arimont.

Une attention particulière sera apportée aux monuments de la Ville et des Villages.

L’avancée des différents chantiers dépendra par ailleurs des subsides que nous pourrons recevoir.

La commune mettra tout en œuvre pour que le SPW réalise enfin des chantiers attendus depuis longtemps, tels que le rond-point du Colruyt, le rond-point du zoning, la traversée de Bévercé, etc.

Certains autres travaux, dans la ville ou dans les villages, seront entrepris en fonction des besoins spécifiques.

IX. Une Administration Communale Modernisée

Afin de s’inscrire résolument dans l’évolution de ce XXIème siècle, la commune de Malmedy se doit de mettre en place des actions décisives de modernisation de son administration pour atteindre les objectifs suivants :

- une administration soucieuse de l’accueil et de l’écoute des citoyens ;

- une administration offrant aux citoyens des services efficaces et de qualité ;

- une administration facilitant la gestion participative des citoyens ;

- une administration ayant la maîtrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

De plus, nous veillerons à promouvoir une administration animée par un personnel motivé et de qualité.

Pour y arriver, nous voulons :

- organiser des formations régulières sur l’évolution de la législation encadrant les modalités de lancement et de suivi des appels d’offres lancés par la commune ;

- instaurer au sein de l’administration communale le projet « démarche qualité ».

X. Les finances

L’objectif de la nouvelle majorité est d’assurer un équilibre budgétaire, de ne pas augmenter la pression fiscale, de maintenir des finances communales saines notamment par un endettement maîtrisé et une vigilance renforcée sur les frais de fonctionnement de la commune et du CPAS.

Afin d’assurer ces objectifs, nous voulons être attentifs à :

- une bonne gestion de notre patrimoine,

- l’impact de la libéralisation du marché de l’électricité, du coût de l’énergie et de la diminution programmée des dividendes pour les communes,

- l’évolution du financement de la zone de police et de la future zone de secours,

- l’évolution du tissu économique malmédien,

- l’évolution du dossier « Francorchamps »,

- l’évolution des taux d’intérêt,

- l’évolution des frais de fonctionnement de la commune,

- l’évolution de l’équilibre budgétaire du CPAS.

Toutes ces incertitudes doivent nous inciter à la prudence mais certainement pas au repli sur soi.

XI. Le CPAS

La mission du CPAS telle que définie par la loi organique des CPAS du 8 juillet 1976 est d’assurer aux personnes et aux familles en difficulté l’aide sociale due par la collectivité.

L’aide sociale doit être justement répartie et bénéficier aux plus nécessiteux en évitant les abus. Il faut travailler dans l’objectif de guider les bénéficiaires d’allocations vers le retour à l’autonomie. La lutte contre la pauvreté et la réinsertion sociale seront au centre de nos préoccupations notamment en maintenant et en développant différents services : le service social, de médiation de dettes, d’insertion socioprofessionnelle, d’énergie, d’aides ménagères, de repas à domicile, deux abris de nuit, deux logements de crise, une ILA, une permanence juridique…

Le CPAS s’implique également dans la coordination sociale (garderie périscolaire « La Marmaille », formation en soins palliatifs et accompagnement de fin de vie, maison de jeunes… Nous développerons les projets suivants :

- aide à l’autonomie budgétaire,

- projet « j’active ma santé par l’alimentation et l’activité physique »,

- réflexion sur les inégalités sociales en matière de santé,

- un groupe d’appui assure également une mission de prévention du surendettement au travers d’animations pédagogiques régulières (10 prévues en 2013).

Les efforts incessants du CPAS visent donc différents axes : la pauvreté, le logement, la réinsertion, l’épanouissement social et culturel, le surendettement, le grand âge.

La communication, l’information et la sensibilisation en matières d’actions sociales seront développées, via l’usage de différents supports afin d’assurer et de garantir l’accessibilité à tous des informations utiles.

Nous devrons veiller à ce que la gestion financière soit sous contrôle.

Notre volonté est de terminer au plus vite l’extension du Grand Fa afin de permettre aux résidents de prendre possession de chambres plus confortables et au personnel de travailler dans de meilleures conditions.

Etant donné le vieillissement de la population, de nouvelles initiatives devront voir le jour, tant pour le maintien à domicile que pour la création d’hébergement supplémentaires pour nos aînés (Résidences services, accueil de jour….).

XII. Aménagement du territoire

Malmedy se transforme mais doit garder son âme.

La politique d’aménagement du territoire sera guidée par un souci constant de qualité de vie en soutenant un développement équilibré d’activités économiques, sociales et de loisirs.

En centre ville, il faut veiller à une urbanisation en adéquation avec les principes repris dans la charte, en veillant à un bâti et un environnement de qualité et verduré.

Pour les villages, l’enjeu est de garder leur caractère rural, leurs activités locales, leur charme tout en permettant aux jeunes de pouvoir trouver du terrain à un coût raisonnable.

La commune s’est dotée d’une charte urbanistique. Au cours de la présente législature, nous veillerons à utiliser cet outil et à le faire évoluer pour s’assurer qu’il rencontre réellement ses objectifs.

Les autorités communales mettront tout en œuvre pour :

- que le Gouvernement wallon désigne notre commune pour recevoir un Programme Communal de Développement Rural (PCDR). Ce programme permettra aux habitants des villages de proposer des projets en concertation avec la commune. Ces projets peuvent concerner la mobilité, la sécurité, les voiries, les trottoirs, le monde agricole et forestier, l’embellissement de certains quartiers, etc. Dans le cadre du PCDR, ces projets peuvent bénéficier de 80 % de subsides ;

- valoriser des quartiers remarquables et les cœurs de villages ;

- suivre attentivement les aménagements des futures zones d’activités économiques ;

- favoriser et soutenir toutes les possibilités de développement de la vie de quartier au niveau de l’aménagement des chemins et routes ;

- collaborer avec les communes avoisinantes afin de définir des politiques harmonisées d’aménagement du territoire.

- recenser et cartographier les chemins et sentiers vicinaux existants.

XIII. Mobilité

Le Plan Communal de Mobilité sera utilisé pour l’obtention de tout subside extraordinaire d’aménagement, de construction ou d’amélioration de nouvelles infrastructures de mobilité.

Afin de solutionner partiellement le problème du transit de la ville, il est essentiel de terminer au plus vite l’aménagement du rond-point du zoning à l’entrée de Malmedy et du rond–point "dit du Colruyt".

En vue de faciliter au mieux les déplacements des piétons, des cyclistes et de fluidifier le trafic, nous proposons de :

- élaborer un plan trottoirs pour la ville et les villages ; ce plan devra prendre en compte les besoins des usagers faibles (piétons, personnes à mobilité réduite, personnes handicapées, cyclistes) et rendra les cheminements doux plus sécurisés et plus agréables pour tous ;

- rendre les services de l’administration communale accessibles aux personnes à mobilité réduite ;

- mettre en place le système Covoit’Stop (Covoiturage de proximité) tel qu’il est appliqué avec succès à Sprimont, Stoumont, Aywaille, Chaudfontaine, Comblain-au-Pont (www.covoitstop.be) ;

- mettre en place et organiser une offre de parkings comprenant :

un parking pour le covoiturage à proximité de la sortie/entrée de l’autoroute,

un système d’identification, d’indication et de localisation des parkings dans et aux alentours du centre-ville,

une optimisation des espaces parkings disponibles,

une étude sur la pertinence et la faisabilité d’aménagement d’un parking supplémentaire situé près du centre-ville,

- la promotion de la marche et l’usage du vélo,

- l'étude de la faisabilité d’une ligne express Malmedy – Verviers.

XIV. Economie – Tourisme

Afin d’améliorer l’attractivité de la commune et se positionner efficacement dans l’environnement socio-économique de demain, nous mettrons tout en œuvre pour :

promouvoir l’utilisation systématique des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) en renforçant l’accessibilité et la formation de tous à ces technologies (bornes, réseaux wifi, sites internet, etc.) ;

élaborer un plan de développement commercial pour le centre-ville afin d’y favoriser l’ouverture de nouveaux magasins de qualité ;

exploiter au mieux les infrastructures de la régie communale autonome au profit de l’économie locale ;

organiser une journée EMPLOI regroupant tous les acteurs concernés : employeurs, demandeurs d’emplois, écoles, Forem, etc. ;

définir les axes prioritaires de développement de la nouvelle zone d’activités économiques en y privilégiant des activités à forte valeur ajoutée, non dé-localisables et valorisant les ressources locales ;

stimuler l’émergence de pme moins délocalisables dans les domaines de la valorisation des ressources locales (boissons, produits des agriculteurs et producteurs locaux,…), des technologies de l’information et des éco-technologies. Un concours annuel récompensant un entrepreneur ayant développé des activités dans ces domaines sera mis en place ;

positionner Malmedy comme capitale belge des sports et activités de plein air ;

soutenir et coordonner les moyens d’apprentissage des langues étrangères ;

soutenir le développement des entreprises d’économie sociale, notamment dans le secteur des services de proximité pour les personnes âgées ;

intégrer des clauses sociales et environnementales dans certains marchés publics ;

soigner et moderniser la signalisation des chemins de promenade en installant par exemple des panneaux didactiques ou informatifs à des endroits bien précis comme des emplacements historiques, des lieux dits, des hameaux, etc. ;

réaménager certains sites de grande beauté (par exemple le rocher de Falize) en y mettant en place une infrastructure adéquate (aires de repos, bancs, poubelles, etc.), réparer et entretenir les bancs de la commune qui sont en mauvais état ; veiller à l’entretien et à la propreté des chemins d’accès au Ravel ;

développer et améliorer l’infrastructure du parking « mobilhomes » ;

aménager un centre d’accueil/départ de promenades, de parcours aventure et de randonnées cyclistes aux abords de la piscine Mon Repos ;

développer et proposer une offre touristique complète à l’échelon régional ;

moderniser la signalétique sur le territoire de la commune.

XV. L’énergie

Jour après jour, les problèmes liés à la disponibilité de l’énergie, à son coût et aux incidences de sa consommation sur notre environnement, deviennent de plus en plus aigus. La meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas ! A l’instar d’autres communes, Malmedy se doit d’avoir une stratégie énergétique afin d’économiser de l’énergie pour ses propres besoins et d’accompagner au mieux les habitants dans leurs choix.

Dans le domaine de l’énergie, il faudra : Sensibiliser – Economiser – Accompagner – Produire.

Nous voulons :

- réduire de 10 % la consommation d’énergie (en litres de fuel, de KWH, etc.) des services communaux sur une période de trois ans ;

- réaliser des audits énergétiques des bâtiments communaux ;

- sensibiliser les élèves aux avantages et effets des économies d’énergie ;

- promouvoir les moyens de réduire la consommation énergétique dans les foyers ;

- lancer une étude relative à la faisabilité et la promotion de la production d’énergies renouvelables sur le territoire de la commune de Malmedy.

XVI. L’enseignement

Chaque enfant doit pouvoir acquérir les savoirs et compétences de base nécessaires à son épanouissement et son intégration dans le monde de demain.

Il est essentiel, qu’en associant les organes de consultation démocratique en place, des actions soient prises pour garantir à chaque enfant un enseignement de qualité.

Nous voulons :

· communiquer aux parents le principe et la méthode d’apprentissage d’allemand Balingua® ;

· introduire progressivement les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement ;

· initier la réflexion d’un programme pilote d’immersion linguistique ;

· de continuer à investir dans les infrastructures avec un accent tout particulier pour la sécurité des abords des écoles ;

· soutenir les initiatives pour développer des écoles de devoirs accessibles à tous les élèves ;

· sensibiliser les enfants au monde qui les entoure, par ex. en participant aux manifestations folkloriques et culturelles, par des rencontres avec les aînés, par l’apprentissage du wallon, par des jumelages avec des écoles étrangères, etc. ;

· continuer à développer l’accueil temps libre en dehors des heures scolaires ainsi que l’offre de stages à des prix démocratiques durant les périodes scolaires.

fermer